Bac de français : le corrigé qui vous aurait permis d’avoir 20/20, les félicitations d’Emmanuel Macron et une place au Panthéon

Le bac de français, c’était cet après-midi. L’avez-vous réussi ? Oui, si vous avez écrit mot pour mot les réponses qui vont suivre. Non si vous avez écrit autre chose. Ne soyez pas surpris si vous ne trouvez pas les commentaires de texte. C’est inutile de les corriger puisque quiconque choisit le commentaire de texte au bac et inéligible pendant 5 ans (c’est un piège de l’Education Nationale pour vous préparer à l’injustice de la vie d’adulte).

SÉRIE S/ES

Vous répondrez d’abord à la question suivante : les personnages de ces romans sont-ils touchés de la même manière par l’univers fictif qu’ils découvrent ?

Bah oui.
 
Dissertation : Le personnage de roman se construit-il exclusivement par son rapport à la réalité ?

Bah non.
 
Invention : À la manière des auteurs de ces romans, vous imaginerez le récit que pourrait faire un spectateur / une spectatrice d’une séance de cinéma qui l’aurait particulièrement marqué(e).

Toute ma vie, je me souviendrai de ce samedi après-midi. L’été était parmi nous, le soleil frappait fort et les corps en ébullition souffraient de la transpiration. A l’étroit dans mon petit appartement situé sous les toits, je décidai d’aller me réfugier au frais d’une salle de cinéma. Confortablement installé dans un épais fauteuil rouge, j’avais fait le choix d’aller voir un film d’animation pour enfants. Avais-je besoin d’oublier quelques instants les tracas de la vie d’adulte ? Sans doute. Voulais-je retomber en enfance une dernière fois ? Certainement. La lumière s’éteignit, je plongeai ma main dans un paquet de pop-corn. En amenant à ma bouche ce délice sucrée, je sursautai. Des dizaines d’enfants se mirent à hurler ! Des parents pleuraient en criant « Remboursez ! ». Bouche bée, je contemplai l’écran et découvris l’horreur. Le projecteur venait de faire une erreur : au lieu de diffuser Toy Story 3, il avait projeté “Asian teen gangbanged by 6 black cocks”. Corps mélangés, mémoire marquée, enfance brisée.
 

SÉRIE L

Vous répondrez d’abord à la question suivante : les textes de Vigny, Hugo et Dumas reprennent la figure du Masque de fer : en quoi diffère-t-elle de celle que propose Voltaire ?

Quand on s’adresse à quelqu’un, on commence par dire bonjour, c’est la moindre des choses. Votre mère ne vous a donc rien appris ? Et puis je crois en toute honnêteté que ce n’est pas à moi de répondre à cette question mais à Vigny, Hugo et Dumas. Demandez-leur sur Snap et dites leur que vous venez de ma part.
 
Dissertation : L’intérêt du lecteur pour une réécriture dépend-il essentiellement de sa ressemblance avec le modèle ?

Nan nan mais je sens bien que vous essayez de me dire quelque chose mais c’est de vous la phrase ou vous l’avez entendue quelque part ? Moi j’crois qu’il faut qu’vous arrêtiez d’essayer de dire des trucs. Ça vous fatigue, déjà, et pour les autres, vous vous rendez pas compte de c’que c’est. Moi quand vous faites ça, ça me fout une angoisse… j’pourrais vous tuer, j’crois. De chagrin, hein ! J’vous jure c’est pas bien. Il faut plus que vous parliez avec des gens.
 
Invention : Poursuivez le récit de l’extrait du Vicomte de Bragelonne (texte D) : une fois dans sa cellule, l’homme au masque de fer se remémore les circonstances malheureuses qui l’ont conduit en prison et exprime avec amertume sa désolation. Votre texte reprendra certaines caractéristiques du texte d’Alexandre Dumas.

“Poursuivez ?” Alors déjà, je n’ai pas d’ordre à recevoir de vous. Ensuite, je n’ai aucune raison de poursuivre le récit de l’extrait du Vicomte de Bragelonne pour la simple et bonne raison qu’il n’a rien fait de répréhensible par la loi. A-t-il volé de l’argent ? Non. A-t-il passé le portique du métro sans titre de transport valable ? Je ne crois pas. S’est-il infiltré dans mon appartement nu et en état d’ébriété en jetant son caca sur mes murs ? Certainement pas. Avant d’accuser sans preuve, cher monsieur ou chère madame, il serait peut-être temps de balayer devant votre porte.
 

SÉRIE TECHNO

Les deux questions auxquelles devront répondre tous les candidats sont les suivantes :

1. Quelles sont les particularités des trains évoqués dans les textes du corpus ?

Les trains évoqués dans le corpus ont trois particularités : ils ont une armature en métal, roulent pour se déplacer et n’ont pas de jambes. J’en conclus donc que mon oncle tétraplégique est un train, ce qui explique pourquoi il galère toujours en marche arrière.
 
2. Ces voyages vous paraissent-ils réels ou rêvés ?

Pour cette question, je choisis d’utiliser mon totem d’immunité.
 
Dissertation : le rôle du poème est-il seulement de faire rêver le lecteur ?

Non, le rôle du poème n’est pas seulement de faire rêver. D’ailleurs, le rôle du poème n’est pas de faire rêver tout court, sinon à quoi servirait le LSD ? Historiquement, le poème avait un but purement médical, comme le prouve le premier poème de l’histoire de l’humanité :

 

« Ma chérie ton sourire est si doux

Je mourrais de chagrin s’il n’était pas dans ma vie

Mais quand je m’approche de ton minou

Ça sent quand même la poissonnerie »

(Jean-Pierre Poème)

 

Grâce à ce poème, sa chérie se rapprocha d’un spécialiste qui lui expliqua que non, la meilleure contraception n’était pas de remplacer un stérilet par un brochet.

 
Invention : un train raconte son voyage à travers des paysages, réels ou rêvés, en exprimant ses sensations et ses pensées.

Ma vie serait si belle si je pouvais me déplacer. Rouler à pleins moteurs dans de belles contrées et sentir le vent caresser mes joues d’acier. Je rêve de campagne, de verdure, d’oiseaux qui chantent à mon passage. Je rêve de 10 minutes d’arrêt dans une gare inconnue et mystérieuse sous un ciel bleuté. Je rêve d’une fillette innocente, qui sourit et ne se moque pas de mon nom InOui. Si seulement je pouvais voyager. Si seulement mon vieux corps de métal pouvait bouger. Hélas, ma vie est terne, plate, sans intérêt et à l’arrêt. Ô conducteurs en grève depuis des années, allez donc tous vous faire enculer.